Archives de la Catégorie : Comment soigner l’ostéoprose?

Nov
08

Comment soulager l’arthrite et les rhumatismes?

 

 » Le bonheur est l’absence des peines, comme la santé est l’absence des maladies. « 

Duc de Lévis

Vos troubles articulaires font-ils que certains gestes ou mouvements sont particulièrement douloureux ?

Votre autonomie physique en est-elle fortement diminuée ? En êtes-vous réduit à prendre divers médicaments aux nombreux effets secondaires sans pour autant en éprouver un véritable soulagement ?

De fait, tout se passe comme si les choses n’avaient jamais vraiment changé depuis qu’existe cette spécialité médicale appelée “rhumatologie”.

Mais est-il bien vrai que vous n’ayez d’autres choix que de vous accommoder tant bien que mal des “solutions” habituelles et de vos limites physiques ?

Pour le Dr André Passebecq, un naturopathe français, la réponse ne fait aucun doute : ce n’est pas vrai !

Et de toute évidence, ce dernier connaît particulièrement bien le problème. Son père est mort à 45 ans de complications aux reins et au foie, liées aux médicaments très toxiques qu’il devait prendre en permanence pour combattre le rhumatisme articulaire.

Quant au Dr Passebecq, il a lui-même commencé à souffrir de rhumatisme articulaire aigu dès l’âge de 25 ans.

L’effet des médicaments commençait à se répercuter très gravement sur son état de santé quand il découvrit enfin les bienfaits de la naturopathie.

Mais avant d’examiner quelles sont les solutions naturelles que vous pouvez envisager, faisons d’abord un petit tour du côté de la rhumatologie classique pour y voir plus clair.

 

Ce qu’en dit la médecine officielle:

Rhumatismes, arthrite ou arthrose : vous ne vous y retrouvez pas ?

Ce n’est pas surprenant. En rhumatologie, la terminologie est un tant soit peu confuse. Grosso modo, on peut dire que le terme “rhumatisme” est souvent employé comme terme générique pour désigner aussi bien l’arthrite et l’arthrose que les “rhumatismes des tissus mous”.

(À noter que ces derniers n’affectent pas directement l’articulation mais la zone périphérique : ligaments, bourses, etc.)

Précisons aussi que :

• le préfixe “ose” signifie qu’il y a dégénérescence (ou usure mécanique) de l’articulation.

Exemple : l’arthrose ou la gonarthrose (arthrose du genou) ;

• le préfixe “ite” spécifie qu’il s’agit plutôt d’une inflammation de l’articulation ou de la zone périphérique. Exemple : (poly)arthrite rhumatoïde, bursite, tendinite, etc.

En fait, il existe une bonne centaine de troubles articulaires ou para-articulaires.

Vous êtes concernés par ces troubles ou votre entourage? Rendez-vous sur le lien bleu ci-dessous:

 

Soulager les rhumatismes

 

NOUVEAU!!!

 

Vous êtes en surpoids?Vouloir perdre quelques kilos en trop?Rester mince toute l’année?Des revenus supplémentaire?

 

Cliquez ici

 

 

 

Nov
07

Que faire immédiatement pour sauver votre cœur et vos artères?

 

 

Vous n’êtes pas sans ignorer que les maladies cardio-vasculaires constituent la toute première cause de mortalité chez les adultes des pays industrialisés.

C’est pour cette raison fort légitime que vous avez choisi de vous procurer ce mini-guide. Notre cœur vieillit prématurément, nos artères se bouchent petit à petit en Occident ; mais quel que soit votre âge, si vous avez pris conscience de l’importance de ce fléau, vous pouvez carrément renverser la vapeur en adoptant, dès aujourd’hui, les mesures élémentaires qui “décrasseront” vos artères tout comme votre cœur, à une rapidité surprenante.

Savez-vous que les maladies dites athéromateuses tuent plus que toutes les autres causes réunies et pourtant, qu’elles ne constituent nullement une fatalité ?

Vos artères se nettoieront d’elles-mêmes si vous le décidez. Ce fléau sera enrayé à condition que vous preniez immédiatement les mesures appropriées.

 

Sauver votre cœur et vos artères

 

Si la principale cause de cette dégénérescence est UNE ALIMENTATION INADAPTÉE aux besoins de votre corps, il en existe d’autres qui viennent s’ajouter en tant que facteurs aggravants. Nous allons les passer en revue dès à présent, afin d’entrer rapidement au vif de notre sujet : comment vous alimenter pour sauver votre cœur et vos artères.

 

 

Balayez vos idées reçues

 

 

– L’alimentation n’a pas ou peu d’incidence sur la santé : c’est ma conviction.

– L’hypertension et le cholestérol sont des facteurs héréditaires sur lesquels on ne peut agir.

– Je suis encore jeune, je ne suis pas concerné ! – Je ne présente aucun symptôme, pourquoi m’inquiéter ?

– D’accord : la cigarette et l’alcool, ce n’est pas bon, mais tout le reste, c’est du pipeau ! –

Mon médecin ne m’a jamais parlé de tout ça. Il m’a juste prescrit un médicament.

– La réussite professionnelle avant tout !

– J’ai remplacé le beurre par de la margarine.

 

 

Pourtant, en suivant les conseils qui suivent, vous changerez rapidement d’avis…

 

 

Sauver votre cœur et vos artères

 

« Quel que soit le père de la maladie, un mauvais régime en fut mère. »

G. Herbert

 

 

 

 

Août
01

Comment soigner votre ostéoporose sans médicament ?

os normal vs os atteint d'ostéoporose

Soignez votre ostéoporose

En règle générale, le mot ostéoporose apparaît un peu tardivement dans notre vocabulaire. À peu près en même temps que des mots comme ménopause ou hormonothérapie.

Au fur et à mesure que passe la quarantaine, ces mots deviennent de plus en plus familiers. Si bien qu’arrivées à 50 ans, la plupart des femmes savent à peu près à quoi rime ce vocabulaire. C’est sans doute votre cas.

Ce que les femmes savent moins bien, par contre, c’est que l’hormonothérapie de remplacement n’est peut-être pas la meilleure méthode qui soit pour régler les problèmes de la ménopause – dont notamment l’ostéoporose.

L’alimentation acidifiante ne serait pas liée au développement de l’ostéoporose.

Depuis longtemps, les naturopathes ont établi le principe de l’équilibre acido-basique pour tenter de lutter contre certaines maladies.

Selon eux, les aliments comme la viande, le pain, le lait et le fromage ont un effet acidifiant sur l’organisme, alors que les fruits et légumes sont plutôt alcalinisants.

La nouvelle recherche publiée dans le Nutrition Journal n’a trouvé aucune preuve tangible qu’une alimentation acidifiante exposait à plus de maladies, dont l’ostéoporose. Pas plus qu’il n’y aurait des preuves que les aliments alcalinisants protègeraient les os.

Soignez votre ostéoporose

Ostéoporose : une prévention de longue haleine

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, l’ostéoporose va devenir une affection de plus en plus courante. C’est une bonne raison pour mettre en oeuvre un certain nombre de mesures préventives simples, dès l’enfance

L’os est un tissu en constant renouvellement. Sa masse croît jusqu’à la fin de l’adolescence, reste généralement stable jusqu’à la cinquantaine, puis diminue régulièrement, surtout chez les femmes ménopausées. Plus le capital osseux est important au moment de la ménopause et plus le risque ultérieur de complications de l’ostéoporose sera faible. C’est dire que la prévention de l’ostéoporose doit se faire en réalité tout au long de la vie, pour préserver ce capital osseux.

L’exercice physique reste un facteur de prévention essentiel tout au long de la vie. Les muscles, en se contractant, exercent une traction sur les extrémités osseuses, ce qui a pour effet de stimuler l’os et de le renforcer. Tous les exercices ne sont pas équivalents.

Les plus efficaces sont ceux qui sont réalisés contre une résistance (on sait que l’ostéoporose est la principale complication des vols en apesanteur). Ainsi mieux vaut faire une vingtaine d’exercices avec des haltères ou des élastiques que plusieurs centaines sans résistance. Il est important de faire travailler les zones les plus fragiles, jambes en particulier, la fracture du col du fémur étant la principale complication de l’ostéoporose.

Les mesures préventives doivent être particulièrement strictes en cas de traitement à base de cortisone, cette dernière augmentant le risque d’ostéoporose.

Soignez votre ostéoporose

Juil
09

Vivre longtemps: Récit personnel de L. Cornaro

Quelques extraits des mémoires de Luigi Cornaro pour une longévité accrue avec pleins de raisonnements de bon sens

Nous admettons tous qu’avec le temps, l’habitude devient une seconde nature qui force l’homme à agir, en bien ou en mal, selon son habitude.

En fait, beaucoup d’exemples nous montrent que souvent, l’habitude prend le dessus sur la raison. Il est certain qu’un homme vertueux, qui fréquente de mauvaises personnes, tombe souvent dans les mêmes vices.
En voyant et en examinant tout cela, j’ai décidé d’écrire sur le vice de l’intempérance dans la nourriture et la boisson.

Même si nous sommes d’accord que l’intempérance est la mère de la gloutonnerie et la vie sobre l’enfant de la frugalité, la force de l’habitude fait que la première est considérée comme une vertu et la seconde comme de l’avarice.

Du coup, beaucoup de gens aveuglés et irréfléchis sont atteints, dès l’âge de 40 ou 50 ans, de toutes sortes d’infirmités étranges et douloureuses qui les rendent décrépits et inutiles.
Pourtant, s’ils avaient mené une vie modérée et sobre, ils auraient été probablement bien portants et en bonne santé à l’âge de 80 ans et même après.

Vous souhaitez en savoir plus sur les secrets de la longévité?

Sante-naturel.net vous propose à un prix attractif, un livre plein de conseils pratiques pour vivre sereinement et le plus longtemps possible.

Aussi, profitez de notre prix de lancement à 37 euros (au lieu de 74 euros) soit 50% de réduction, valable jusqu’au 15 août 2011.

En savoir plus »