Archives de l’étiquette : caresses

Déc
19

Faire l’amour,c’est bon pour la santé

 « Si l’amour est un crime, fais-moi ta victime »

Les rapports sexuels réguliers nous protègent de certains cancers, améliorent la vitalité de notre cœur ou encore contribuent à rendre notre quotidien moins stressant. Mais ce n’est pas tout…

Sexualité et santé

*Pour le cœur

*Contre le stress

*Pour mieux dormir

*Anti-douleur

*Pour vivre plus longtemps

*Anti-déprime

*Contre le cancer du sein Pour la prostate

 1)-Faire l’amour entretient le muscle cardiaque

L’idée selon laquelle il serait dangereux d’avoir des rapports sexuels,

de peur de faire un arrêt cardiaque en plein effort, est complètement fausse.

Avoir une activité sexuelle régulière n’est absolument pas néfaste pour la santé du cœur, même à un âge avancé.

A condition, quand même, de ne pas être cardiaque.

Dans ce cas-là, il faut parler à son médecin des éventuelles contre-indications de la pratique sexuelle (comme de toute autre activité physique).

Et même, selon plusieurs études scientifiques, le sexe aurait un effet protecteur sur la santé du cœur.

Effet qui dépendrait de la fréquence des rapports : plus ils seraient nombreux, plus ils seraient bénéfiques.

L’explication est somme toute simple : faire l’amour équivaut à 20 minutes de course à pied !

Aussi, pendant l’effort sexuel, la fréquence cardiaque augmente, les muscles sont davantage sollicités et l’on perd des calories.

De plus, chez l’homme, la sécrétion de testostérone entretient les masses musculaires donc le cœur.

Par ailleurs et indirectement, l’activité sexuelle diminue le stress donc participe à la protection cardiaque.

2)-Une sexualité épanouie pour mieux gérer le stress

D’un côté les sources de stress professionnels comme familiaux peuvent avoir un effet négatif sur la libido.

Mais de l’autre, avoir une vie sexuelle épanouie peut aider à se détendre !

Elle favorise en effet l’endormissement et améliorerait même la qualité du sommeil, ce qui permet une meilleure gestion du stress pendant la journée.

De plus, pour évacuer le stress, on conseille souvent de se défouler par la pratique d’un sport ou de se relaxer afin de retrouver la sérénité.

Eh bien faire l’amour ne répond-il pas à ces deux alternatives en même temps ?

Les galipettes, c’est du sport !

Quant au lâcher prise et au plaisir ressentis pendant et après l’acte sexuel, ils sont source de plénitude et le bien-être.

3)-Après l’orgasme, l’endormissement est facilité

Vous avez des difficultés pour trouver le sommeil ?

Avez-vous pensé aux câlins ?

Généralement, l’acte sexuel, surtout quand il se termine par un orgasme, permet de tomber dans un état de relaxation tel, que l’endormissement est alors facilité.

 

Après l’orgasme en effet, l’érection retombe et l’homme entre dans sa bulle.

La faute aux endorphines, des hormones libérées juste après la jouissance.

Après cette phase, l’homme ne peut avoir de nouvelle érection et est insensible aux caresses et autres stimulations, qu’elles soient psychologiques ou sexuelles.

Cette période de latence, dite période réfractaire, dure quelques minutes chez le sujet jeune.

Elle peut se compter en heures, voire en jours lorsque il est plus vieux.

Les femmes, même si elles restent sensibles aux stimulations sexuelles, se retrouvent dans un état de plénitude et de détente, qui favorise l’endormissement.

4)-Faire l’amour pour faire passer une migraine

« Pas ce soir chéri, j’ai la migraine… ».

Vous connaissez sans doute cette vieille excuse et d’ailleurs peut-être en avez-vous déjà usé pour ne pas vexer votre homme.

Ce soir-là, vous n’aviez d’ailleurs surement pas la migraine…

Car si vous aviez vraiment été mal, vous auriez sans doute constaté que les câlins auraient été bénéfiques !

L’explication est simple, pendant les rapports sexuels, votre corps libère des endorphines.

Ces hormones, connues pour leur effet relaxant, sont par ailleurs proches de la morphine et ont donc un effet antalgique…

Mieux qu’un cachet d’aspirine !

Voici une vidéo géniale pour vous mettre l’avant goût!

 

 

5)-Le sexe, ça conserve !

Qui dit activité sexuelle, dit aussi parfois troubles de l’érection.

Bien sûr dans la plupart des cas, ils sont liés à l’âge ou à des causes d’ordre psychologique.

Mais parfois, il faut savoir qu’ils peuvent être le symptôme de problèmes cardiovasculaires ou de diabète, qui avant d’être diagnostiqués, ne donnent pas de symptômes caractéristiques.

En parler à son médecin peut faire gagner un temps précieux, tant pour diagnostiquer que pour mettre en place des traitements.

Il existe de nombreuses maladies qui endommagent les vaisseaux et entraînent une circulation sanguine défaillante.

C’est le cas du très répandu cholestérol.

De fait, les plaques d’athérome qui s’accumulent sur les parois des vaisseaux altèrent la circulation sanguine.

Ainsi, l’excès de cholestérol peut gêner l’afflux de sang dans la verge et donc contrarier l’érection.

Quant aux patients atteints de diabète, ils sont trois fois plus sujets aux troubles de l’érection que la moyenne.

Un diabète mal contrôlé entraîne lui aussi une rigidification des vaisseaux et artères, qui ne laissent plus passer assez de sang pour permettre une érection correcte.

Pour finir, un chiffre qui rassure : 3 rapports par semaine augmentent de 10 ans l’espérance de vie !

6)-Une libido au top, c’est bon pour le moral !

Fatigue, vie professionnelle trop stressante, rythme effréné, moments d’intimité de plus en plus rares avec votre compagne ou compagnon, coups de déprime, blues de l’hiver…

Que d’ingrédients pour mettre votre moral à zéro

… Et votre libido en berne !

Quant à la dépression, la vraie, elle entraîne souvent une diminution des envies sexuelles.

Sans compter que les médicaments antidépresseurs ont pour effet secondaire possible une diminution de la libido.

Oui mais voilà : faire l’amour régulièrement n’a que des avantages !

C’est bon pour le moral, pour l’estime de soi, pour rallumer la flamme au sein d’un couple, pour pimenter le quotidien…

Bref, que du positif à la fois pour soi-même et pour le couple.

Comment faire ?

Un peu d’organisation pour ménager des moments d’intimité, de l’imagination pour changer de la routine, de la tendresse et de l’attention envers l’autre… Et beaucoup de dialogue !

Je vous invite à lire cet article très intéressant sur ce sujet

7)-Des rapports réguliers protègeraient du cancer du sein

Vous saviez peut-être déjà que l’allaitement est protecteur vis-à-vis du cancer du sein ?

En cause, l’ocytocine, une hormone secrétée par les femmes qui allaitent.

Cette même hormone, est aussi connue pour aider au déclenchement de l’accouchement et au travail.

En revanche, vous ignorez sans doute que l’ocytocine est par ailleurs libérée pendant les rapports sexuels et favorisée par les contacts sexuels, les caresses…

mais aussi par les sensations de bien-être et d’attachement.

Les pratiques sexuelles régulières auraient ainsi un effet protecteur sur le cancer du sein en favorisant la libération de cette hormone du plaisir, l’ocytocine.

On rappelle évidemment que le dépistage précoce est la meilleure arme pour se protéger du cancer du sein, qui est la première cause de décès par cancer chez la femme.

Les femmes âgées de 50 ans à 74 ans, sont invitées tous les deux ans, à participer à la campagne de dépistage organisé du cancer du sein.

8)-Les éjaculations répétées auraient une action protectrice sur la prostate

 

Chez l’homme aussi, faire l’amour souvent, aurait un effet protecteur sur le cancer de la prostate.

En fait, ce sont les éjaculations répétées régulièrement qui auraient une action protectrice sur la prostate et limiteraient le risque de développer un cancer.

A condition d’être assidu : selon une étude américaine menée sur 3 000 hommes, le risque de développer un cancer serait diminué à partir de 12 éjaculations par mois, avec un top à 21 éjaculations par mois !

En conclusion : plus les rapports sont fréquents et moins on s’expose au risque de cancer de la prostate. Reste que le cancer de la prostate augmente avec l’âge (à 80 ans, 8 hommes sur 10 sont porteurs de cellules cancéreuses prostatiques) et que l’âge n’est pas vraiment compatible avec une vie sexuelle aussi intense.

Le cancer de la prostate est aujourd’hui le cancer le plus fréquent, 2e cause de mortalité (après le cancer du poumon) chez l’homme.

La première prévention consiste à se faire dépister précocement, à partir de 50 ans et idéalement une fois par an. L’examen peut être réalisé par un médecin généraliste, il suffit donc de profiter d’une consultation pour lui demander de vérifier l’état de la prostate.

Articles à lire absolument sur le sujet

 

 

 

 

Juil
19

Les plus beaux massages d’amour

les meilleurs messages pour l'amour

 

Votre couple tire de la patte en matière de libido et vous souhaiteriez améliorer votre “ordinaire” sexuel ?

Il se pourrait aussi que vous éprouviez certaines difficultés au niveau de la sexualité : impuissance ou frigidité, éjaculation précoce ou vaginisme ? À moins que ce ne soit le cas de votre conjoint ?

Ou tout simplement, peut-être êtes-vous toujours à la recherche de nouveaux horizons en matière de sexualité, ce qui est tout à fait normal et même souhaitable ?

Le massage est une excellente façon de mettre en pratique ce que dit le poète Ovide dans L’Art d’aimer :

Crois-moi, il ne faut pas hâter le terme de la volupté, mais y arriver insensiblement par des retards qui la diffèrent”.

Donc, autant de bonnes raisons de vous intéresser au massage sous toutes ses formes, qu’il soit érotique ou simplement sensuel.

La femme qui s’accorde à elle-même la permission de vivre pleinement sa sexualité donne à l’homme un plaisir extraordinaire.” Alexandra Penney

Mon dernier instant, ce sera pour toi

J’ai une tumeur dans le cerveau en phase terminale
J’ai échoué sur le pavé plusieurs fois
Tombé dans le coma déjà trois fois
Toujours ressorti plein d’entrain
Sans cesse conduit par ta présence.
Ce qui me retient ici, c’est toi
Il suffira que tu ne veuilles plus de moi
Et je n’aurai plus de force pour rester parmi vous
Je m’en irai vers un autre lieu sans regret.

« Toutes les dettes reçoivent quelque compensation, mais seul l’amour peut payer l’amour »

TU ES

Tu es ma chair et cette matière qui fait briller l’âme,
notre amour est métaphysique elle émane de magie
s’écris et s’englobe dans cette univers juste quand tu me parle.
après j y crois,
j’ai la foie en ce divin créateur,
dont notre bonheur,
est le don de l’amour que aimer proclame.
c’est un sens, une bénédiction, un cadeau
la moitié de mon corps, les frissons sur la peau,
le miroir que j’adore, nous étions la même goute d’eau.
le même reflet d’une étoile dont le maestro,
enchante nos vie d’une symphonie qu’ensemble on dévoile
tu est ma chair et l’énergie,
qui fait briller mon âme
tu es ma chérie ma terre et ma femme,
mon âme soeur que mon coeur réclame.
toujours vers l’infini et éternellement
je te suivrais toi, ma lueur vitale….

En prélude à l’amour
ou pour se faire du bien tout simplement,
quoi de mieux qu’un massage ?

Vous voulez :
° Prendre le temps de vous découvrir ?
° Renforcer l’intimité au sein de votre couple ?
° Faire du bien à celle ou celui que vous aimez ?
° Pimenter vos soirées pour des nuits torrides ?
° Saupoudrer vos ébats de sensualité ?

Alors n’attendez plus pour profiter des bienfaits des massages d’amour. Ménagez-vous un vrai moment de bien-être, sachez installer les conditions d’une réceptivité et d’une confiance réciproques, apprenez les types de toucher qui font du bien à l’autre, découvrez-vous l’un l’autre dans une expérience sensorielle partagée. Et aboutissez à une relaxation profonde… ou à des plaisirs érotiques intenses !

Initiation au corps de votre partenaire, et à votre propre corps, ce livre qui vous dit tout des règles du jeu et des techniques de massage (classique, shiatsu, réflexologie…) vous aide à cultiver détente… et sensualité !

Du plaisir jusqu’au bout des doigts !

L’envie du contact physique apparaît dès la naissance. Plus nous expérimentons le toucher et les caresses, plus nous y prenons goût et plus notre désir d’être touchés et caressés grandit et s’intensifie. Grâce aux tendres caresses de notre mère, aux frissons, voire au troublant vertige de la découverte de notre propre corps et de ses réactions, aux gestes doux et débordants de curiosité de notre premier amour et, plus tard, aux caresses expertes, vibrantes et bouleversantes d’un(e) partenaire, nous prenons goût au toucher sous toutes ses formes, à un toucher qui éveille et stimule nos sens ou qui nous permet de nous exprimer sans les mots. Car il est parfois difficile de dire avec des mots ce que nous éprouvons. Par le toucher, nous pouvons dire à l’autre «je t’apprécie», «tu me plais», «j’ai envie de toi», «j’ai besoin de toi» ou «je voudrais que tu te sentes bien lorsque tu es avec moi».

 

Le massage est l’une des plus belles formes de contact physique que peuvent s’offrir deux êtres humains qui s’aiment. Ce voyage d’exploration à travers le corps, ce délicieux «voyage au royaume des sens», ne procure pas seulement bien-être corporel et plaisir physique. Il montre avant tout la confiance qui unit deux êtres. Une confiance totale. Cette confiance, qui crée une atmosphère de bien-être, est la condition préalable au plaisir véritable.

Pour retrouver un dialogue amoureux, il faut apprivoiser le corps de l’autre par des gestes tendres et parfumés, sans forcément attendre de dénouement coïtal. En revanche, les mains qui massent peuvent devenir des mains caressantes et investir des lieux de plaisir, trouvant petit à petit de précieux auxiliaires (lèvres, seins, cheveux, sexe…) pour prendre petit à petit le relais et titiller les zones érogènes.

Dans notre société, les interdits se sont peu à peu assouplis et chacun peut désormais aimer à sa manière. En matière d’amour, il n’y a qu’une seule règle : une sexualité épanouie doit être satisfaisante pour les deux partenaires. Le toucher est au centre des pratiques sexuelles. Le massage l’est donc aussi… Forcément !

Certains parlent en faisant l’amour et ont besoin d’entendre des mots doux ou coquins, alors que d’autres ne parviennent ni à provoquer ni à apprécier la moindre parole. D’autres éteignent la lumière, alors que d’autres encore ont besoin de voir pour stimuler leur désir. Certains aiment respirer les odeurs et savourer les effluves du corps du partenaire tandis que quelques uns n’apprécient pas ces petits suppléments sensoriels. En revanche, le seul sens qui ne puisse être évacué de la relation sexuelle, c’est le toucher. C’est par le contact des épidermes que se noue la relation charnelle. En éduquant notre sensorialité tactile, les massages participent à l’épanouissement de notre sexualité. 

Relaxant et euphorisant
Une sexualité épanouïe est un véritable instrument d’équilibre et d’harmonie intérieure. Les sentiments, comme les contacts physiques, sont de vrais médicaments pour le corps et l’âme. Dans l’acte d’amour librement consenti par les deux partenaires et mutuellement satisfaisant, de nombreux éléments sont réunis qui améliorent notre état général. On se sent accepté par l’autre comme on est, aussi bien physiquement que mentalement et émotionnellement. L’acte sexuel déclenche la sécrétion d’hormones qui favorisent la détente et possèdent un effet euphorisant. C’est même, affirment les médecins, le plus efficace des anti-stress, mieux encore que les anxiolytiques. Le plaisir sexuel participe également à l’entretien de nos défenses en produisant des substances endogènes qui favorisent l’activité de nos cellules immunitaires.

L’importance des caresses
Cependant, ce n’est pas là le plus important. Ce qui rend l’acte sexuel si bénéfique, c’est la quantité de caresses que l’on échange. Ces doux contacts amoureux apaisent l’anxiété et détendent nos crispations musculaires. Les caresses nous font sentir notre corps d’une façon différente, ressentir ses contours, percevoir mille sensations qui nous échappent dans la vie quotidienne. Et si nous nous laissons aller sans retenue, nous pouvons régresser sous les mains de l’autre, comme nous le faisions bébé entre les bras de notre maman, à cette époque lointaine où le contact avec sa peau et l’odeur de son sein suffisaient à faire taire toutes nos souffrances. Cette régression est, elle aussi, source de bien-être et d’équilibre. Les massages, tendres et légers, peuvent constituer un prélude à l’acte sexuel. Ils peuvent créer une bulle relationnelle à l’intérieur de laquelle les premiers messages non verbaux s’échangent. Ils aident à évacuer les tensions, à faire tomber les barrières mentales.

Ils préparent le corps et l’âme des partenaires à se laisser aller au plaisir…

Pour en savoir plus sur les massages d’amour, pensez à vous procurer un livre plein d’infos et de conseils

Vous pouvez également vous procurer le livre « Comment développement une sexualité puissante? »

Juil
18

Le guide des baisers et des caresses

caresses,baisers,l'art de toucher,faire l'amour

Tous contacts physiques entre 2 partenaires, qu’ils soient tactiles ou buccaux sont libérateur d’hormones, lesquelles apportent à la fois équilibre et bonheur. Il ne saurait être question de s’en passer.

Ces hormones, les endorphines sont des substances semblables à la morphine, antagonistes de l’adrénaline.

Elles procurent bien-être et sérénité, tandis que leur absence conduit à la souffrance psychique.

Elles éveillent en vous un sentiment psychophysique de chaleur et de sécurité provoqué par des relations intimes caressantes.

Êtes-vous un adepte des caresses ?

Porter de l’amour à votre propre personne est-il un défaut ?

Pensez-vous que la masturbation est une chose à réprimer ?

Êtes-vous pressé de jouir, lors d’une relation sexuelle ?

Le plus important est-il votre plaisir ou un plaisir partagé ?

Êtes-vous rebuté par l’amour oral ?

Vous estimez-vous être un(e) amoureux(se) complet ?

Vous avez répondu par l’affirmative à la majorité de ces questions ? Votre plaisir passe avant tout ? Vous ne vous êtes encore jamais remis en question ?

Aujourd’hui, nous vous proposons de faire le point sur vos atouts et vos lacunes en matière de baisers et de caresses.

Les caresses ou l’art du toucher, un langage plein de sensualité

 

Pour rendre vos caresses encore plus voluptueuses, utilisez des intermédiaires. Les plus connus sont :

Des huiles parfumées : très agréables d’utilisation, elles permettent des massages doux et enveloppants. On peut acheter des mélanges aromatiques ou confectionner sa propre fragrance en choisissant une huile neutre, que l’on parfumera en ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles.

Le talc : frais et discret, ce produit peut être mis sur toutes les parties du corps sans crainte. Il donne un toucher satiné et rend le massage très doux.

Le lait pour le corps : le toucher sera encore différent, fluide, léger et parfumé. Choisissez-le onctueux et plutôt gras, afin de retarder son absorption par la peau.

Se faire plaisir en couple, tout en diversifiant sa sexualité. C’est aussi mieux explorer le corps de son partenaire, et pourquoi pas découvrir de nouvelles zones érogènes. Changer ses habitudes dans le lit c’est sans cesse renouveler le désir de l’autre.

Réussir sa vie de couple: une étude nous dit ce qui rend heureux les hommes. De bons conseils pour faire durer l’amour. La clef du bonheur amoureux ?

Selon cette nouvelle étude à paraître dans Archives of Sexual Behavior, ce sont les caresses, les câlins qui rendraient les hommes heureux avec leur partenaire de longue date. Ces signes d’affection, baisers, câlins et caresses s’avèrent d’une importance capitale pour la survie du couple, d’une relation amoureuse à long terme. L’étude porte en effet sur des couples d’âge moyen et les seniors.

Une étude interculturelle sur les rapports amoureux à long terme

Les chercheurs de l’Institut Kinsey de l’Université de l’Indiana ont réalisé cette étude en observant 1009 couples originaires Etats-Unis, du Brésil, du Japon, d’Allemagne, et d’Espagne (environ 200 par pays). Il s’agit de couples âgés d’entre 40 et 70 ans, vivant à deux depuis 25 ans pour la moitié de l’échantillon. Voici ce qui ressort de l’étude en matière de différences culturelles.

  • Du côté satisfaction dans la relation de couple: les couples japonais semblent plus satisfaits que les Américains, viennent ensuite les Sud-Américains et les Européens qui semblent se situer dans l’échelle basse du bonheur en couple.
  • Du côté satisfaction dans la sexualité: les Japonnais des deux sexes et les Brésiliennes l’emportent sur les Américains (hommes et femmes).

Ces résultats sont à prendre toutefois avec précautions, puisque les équipes n’ont pas inclus la composante de l’âge. Seule la variable géographique a été prise en compte.

La relation de couple heureuse, une vision différente du point de vue des hommes ou des femmes

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, pour les hommes ce serait la tendresse qui les rend heureux dans leur relation de couple, tandis que les femmes semblent préférer parler de satisfaction sexuelle. Ainsi, les gestes d’affection, tels que les calins et les caresses, semblent être plus importants pour les hommes que les femmes dans le bonheur à deux.

Le bonheur du couple serait dans la santé et le sexe?

L’étude révèle certains facteurs de bonheur dans une relation amoureuse. Ainsi, les hommes en bonne santé sont plus susceptibles de dire qu’ils vivent une relation heureuse que les hommes à la santé vacillante ou mauvaise.

Cette recherche remet en cause une autre idée, celle selon laquelle les femmes approchant de la ménopause éprouverait moins de satisfaction sexuelle. Au contraire, elle semble s’accroître au fil des années, avec une accélération au-delà de quinze années de vie commune.

La notion de satisfaction dans le couple peut évidemment être différente selon les cultures. Toutefois, cette étude montre tout de même le chemin du bonheur d’une vie à deux, ou tout au moins certains aspects des relations de couple qui ont une incidence sur le succès d’une union entre deux êtres.

Daneuilie

Pour en savoir plus sur les massages d’amour, pensez à vous procurer ce livre indispensable

Vous pouvez également vous procurer le livre « Comment développement une sexualité puissante? »