Archives de l’étiquette : developpement personnel

Fév
02

La magie de voir GRAND

 

 

« Etant donné que vous allez penser de toute façon ,penser donc GRAND  » Donald TRUMP

 

La magie de voir grand présente des méthodes qui fonctionnent, pas des promesses creuses.

Le Dr Schwartz propose un programme soigneusement conçu pour que vous tiriez le meilleur parti de votre emploi, de votre mariage, de votre vie familiale et de votre communauté.

Il prouve qu’il n’est pas nécessaire d’être un intellectuel ou de posséder un talent inné pour connaître le succès et la satisfaction – mais vous devez apprendre à penser différemment et à modifier vos habitudes.

Ce livre vous révèle ces secrets !

Découvrez les secrets du succès – voyez grand et réalisez tous vos rêves: Pour réussir, il suffit de croire; Comment échapper à l' »excusite », la maladie de l’échec; Comment penser et rêver de façon créative

Vous êtes à l’image de vos pensées; Mettez vos attitudes de votre côté; Comment voir grand; Comment transformer l’échec en victoire Pour progresser, fixez-vous des objectifs; Comment penser comme un chef.

Commencez dès maintenant et découvrez la puissance magique de votre esprit.

 

Jan
25

Réalisez la vie de vos rêves

 

Marc Allen est un multimillionnaire .C’est un homme sage qui nous enseigne un cours sur l’abondance .

« Ce livre est empreint d’une sagesse pratique qui peut vous aider à créer une vie épanouissante  » Shakti Gawain

Cet ouvrage offre une vaste gamme de puissants principes, vérités et techniques qui vous conduiront inévitablement à une carrière et à une vie pleinement épanouissantes et enrichissantes.

Les 12 leçons qui composent le livre, proposent des conseils et des suggestions pratiques simples, précises et faciles à suivre.

Vous découvrirez bientôt la force des principes proposés et à quel point votre vie en sera transformée.

« Un livre génial qui saura faire chanter votre coeur et votre vie  » Mark Victor Hansen

 

Sep
19

Une douce leçon de patience

 

 

La vieillesse bien comprise est l’âge de l’espérance. [Victor Hugo]

 

Un taxi à New York a écrit :

Je suis arrivé à l’adresse et j’ai klaxonné. Après avoir attendu quelques minutes, je klaxonne à nouveau.

Comme il s’agissait de ma dernière course de la journée, je pensais partir, mais finalement je me suis stationné et puis je me suis dirigé vers la porte et j’ai toqué. « Juste une minute », a répondu une voix de personne âgée.

Je pouvais entendre quelque chose qui traînait sur le plancher. Après une longue pause, la porte s’ouvrit. Une petite femme de 90 ans se tenait devant moi. Elle portait une robe imprimée et un chapeau à voilette, ressemblant à un personnage de film des années 1940. À côté d’elle il y avait une petite valise en nylon.

L’appartement semblait comme si personne n’avait vécu dedans depuis des années. Tout le mobilier était recouvert de draps. Il n’y avait pas d’horloge sur les murs, pas de bibelot ni aucun ustensile sur les comptoirs. Dans un coin il y avait une boîte en carton remplie de photos et de verrerie. « Pourriez-vous porter mon bagage jusqu’à la voiture? » dit-elle.

J’ai porté la valise jusqu’à mon véhicule, puis suis retourné aider la femme. Elle prit mon bras et nous avons marché lentement vers le bord du trottoir. Elle n’arrêtait pas de me remercier pour ma gentillesse. « Ce n’est rien », je lui ai dit « J’essaie simplement de traiter mes passagers de la façon dont je voudrais que ma mère soit traitée. » « Oh, tu es un bon garçon », dit-elle.

Quand nous sommes arrivés dans la voiture, elle m’a donné une adresse, puis demanda: « Pouvez-vous passer par le centre-ville? » « Ce n’est pas le plus court chemin », répondis-je. « Oh, cela ne me dérange pas », dit-elle. « Je ne suis pas pressée. Je me rends au centre de soins palliatifs. »

J’ai regardé dans le rétroviseur. Ses yeux scintillaient. « Je n’ai pas de famille » reprit-elle d’une voix douce. « Le docteur dit que je n’en ai plus pour très longtemps. » J’ai discrètement arrêté le compteur. « Quelle route voudriez-vous que je prenne? » Demandai-je. Pendant les deux heures qui ont suivi, nous avons roulé à travers la ville. Elle m’a montré le bâtiment où elle avait travaillé comme opérateur d’ascenseur.

Nous avons traversé le quartier où elle et son mari avaient vécu quand ils étaient jeunes mariés. Elle m’a fait arrêter devant d’un entrepôt de meubles qui était à l’époque une salle de bal où elle était allée danser lorsqu’elle était jeune fille. Parfois, elle me demandait de ralentir en face d’un bâtiment particulier ou dans un coin et s’asseyait le regard perdu dans l’obscurité, sans rien dire.

Lorsque le soleil commença à rejoindre l’horizon, elle dit soudain: « Je suis fatiguée j’aimerai que nous y allions maintenant ». Nous avons roulé en silence à l’adresse qu’elle m’avait donnée. C’était un petit édifice, comme une petite maison de convalescence, avec un portique pour rentrer dans une allée.

Deux infirmiers sont sortis et se sont dirigés vers le taxi. Ils étaient très attentionnés et surveillaient tous les mouvements de la vieille dame. Visiblement ils attendaient son arrivée. J’ai ouvert le coffre et porté la petite valise jusqu’à la porte. La femme était déjà assise dans un fauteuil roulant. « Combien vous dois-je? » M’a-t-elle demandé, en ouvrant son sac. « Rien » lui dis-je « Vous devez gagner votre vie », répondit-elle. « Il y aura d’autres passagers, » ai-je répondu.

Presque sans y penser, je me suis penché et lui ai donné une accolade. Elle me serra fort. « Vous avez donné un petit moment de joie à une vieille dame », dit-elle. « Je vous remercie. » Je lui serrai la main, et me retournai. Derrière moi, une porte a claqué, c’était le bruit d’une vie qui se termine.

Je n’ai pris aucun passager le reste de ma course. J’ai conduit sans but perdu dans mes pensées. Je n’ai pratiquement pas parlé le reste de la soirée.

Que se serait-il passé si cette femme avait eu à faire à un chauffeur en colère, ou à quelqu’un d’impatient et pressé ? Et si j’avais refusé de prendre la course, ou avais klaxonné plusieurs fois, puis parti sans attendre ?

Après réflexion, je ne pense pas avoir fait quelque chose de plus important dans ma vie. Nous sommes conditionnés à penser que nos vies tournent autour de grands moments. Mais les grands moments sont souvent des jolis petits instants auxquels nous ne prêtons pas assez attention.»..école du dos..v.v

 

Attirez l’abondance dans votre vie,cliquez ici

 

Avr
28

Obéissance et révolte à la fois

« Ce n’est pas la révolte en elle même qui est noble,mais ce qu’elle exige » Albert Camus

Aujourd’hui je vais vous raconter mon histoire. Au départ ce sont nos parents qui nous donnent les 1ères éducations,puis les entourages (la société,la vie en générale). Puis à l’école ,nos enseignants y contribuent également . Tout petit ,on ne fait que recevoir ce que nos parents nous donnent mais quand on grandit un peu ,on commence à mieux connaître ,on se permet certains refus ou désobéissances,voir même des caprices.

Pour ma part je suis née à la campagne; mes parents sont très attachés aux valeurs traditionnelles et chrétiennes .

Se rendre à l’église le dimanche était obligatoire et le samedi du catéchisme pendant 1h ou 2 à chaque cours. A ce jour je me rend à l’église que occasionnellement .

Pourtant je crois toujours en Dieu mais c’est ma façon de voir les choses qui a changé . « Dieu est en soi »En quelque sorte j’ai adopté dans ma vie ce qui me convient.

 

« Je suis le mieux placé pour savoir ce qui est bon pour moi »

 

Par ailleurs à l’adolescence je me suis révoltée plusieurs fois contre mes parents parce que je n’étais pas du tout d’accord avec leurs idées .

Cela ne m’a pas empêcher d’aimer mes parents et de bien grandir. Par exemple : «  j’ai raison parce que je suis plus âgé que toi »

Quand j’étais enfant je me suis résignée mainte fois face à cette idée farfelue…Mais maintenant je sais que c’est ni plus ni moins une dictature pure. Avoir raison ne dépend pas du tout de l’âge de la personne.

Pour vous expliquez que chaque vie est différente mais il y a beaucoup de points communs.

La vie à la campagne rime avec vivre en communauté. Par ailleurs,aujourd’hui j’ai grandi et j’ai tiré de belles expériences de ma vie passée : je me suis bien amusée avec les enfants de mon âge pendant les claires de lune,alors qu’aujourd’hui dans les villes cela n’existe pas.

Quand j’étais enfant ,d’être gros est signe de richesse et du bien être! Pendant longtemps j’ai pris cela comme une vérité absolue,alors que maintenant je suis loin de cette idée. Je pense plutôt l’inverse :l’obésité est un signe de mal être associé à plusieurs maladies peut être. Comme quoi on change et on évolue sans cesse.

Mes parents m’ont dit aussi qu’il faut bien manger le soir pour bien dormir, alors que c’est faux,il faut manger plutôt léger .

 

« Encouragez l’innovation. Le changement est notre force vitale, la stagnation notre glas. » David Ogivly

 

D’ailleurs un de mes amis d’enfance a quitté ses parents à l’âge de 16 ans ,pour fuir leurs dictatures quotidiennes .Avant de partir il a économisé de l’argent pour pouvoir tenir quelques temps. Il était parti très loin pour avoir moins de contact possible . Finalement ses parents ont été très malheureux après son départ mais c’était trop tard. Aujourd’hui je le félicite car il est le seul à réussir sa vie dans une grande famille.

Quand on est en âge de bien comprendre la vie ,on peut faire un tri de ce qui ne vous convenez pas durant votre enfance pour adapter à votre idéal. On peut continuer à respecter nos parents, nos traditions mais cela n’empêche pas d’évoluer et de ne pas avoir peur d’avancer dans la vie .Donc dans notre colère,notre révolte ont du bon ….

 

« La liberté ignore les serrures du temps et de l’espace. Pour traverser les murs, il suffit d’ouvrir les portes, ouvrir les ailes, ouvrir les rêves ».Jacques Savoie..v.v

 

 

 

LA POUSSIERE DES REGRETS……….

 

Quelque soit ton passé, quelles que soient tes barrières,

Tout cela est bien loin derrière,

Secoues-en la poussière,

Fais souffler un vent de volonté.

La poussière des regrets sera vite balayée.

Elle est un mal ennuyeux,

Elle pénètre partout et fait pleurer les yeux,

Elle se glisse en douceur dans les recoins

Pour nous faire étouffer, suffoquer et pleurer.

Elle se dépose en une épaisse couche à terre,

Où demeurent nos pas quand on regarde en arrière,

Elle applique au regard un voile obscurcissant,

Qui cache la lumière et rend triste en dedans.

Elle s’accumule d’autant mieux qu’ on ne bouge pas

Et puis un jour, on se sent figé sous son poids.

Ne laisse pas ton cœur s’étouffer sous la poussière,

Retire-la et tu verras que la vie va reprendre.

Si tu doutes, contemple la vie dans la nature,

Les oiseaux savent bien qu’en haut, l’air est plus pur,

Aussi, vois comment ils prennent soin de leurs ailes,

Aucun grain de poussière y entrera

Lorsque dans la vie rien ne va plus,

Que les problèmes tourmentent ton esprit

Et que l’argent te cause tant de soucis…

Repose-toi s’il le faut, mais n’abandonne surtout pas.

Lorsque trop d’erreurs ont été commises,

Que tout ton univers menace de s’écrouler

Et que, fatigué, tu sens la confiance t’abandonner…

Repose-toi s’il le faut, mais n’ abandonne surtout pas.

Tu sais, la vie est parfois étrange,

Avec son lot de surprises et d’imprévus,

Et il ne nous est pas donné de savoir à l’avance

Combien d’étapes nous devrons franchir,

Ni combien d’obstacles nous devront surmonter

Avant d’atteindre le bonheur et la réussite.

Combien de gens ont malheureusement cessé de lutter

Alors qu’ il n’ aurait peut-être fallu qu’un petit pas de plus

Pour transformer un échec en réussite ?

Et, pourtant, un pas à la fois n’est jamais trop difficile.

Tu dois donc avoir le courage et la ténacité

Pour faire ce petit pas de plus,

En affirmant que la vie est une grande et puissante amie

Qui se tient toujours à tes côtés, prête à te porter

Mais surtout et avant tout, rappelle-toi bien :

Quand dans ta vie, des moments difficiles viendront…

Repose-toi s’il le faut, mais n’abandonne surtout pas.

Auteur Inconnu…v.v

 

 

Pour mieux vous aider je vous recommande de lire ce livre merveilleux en cliquant ici

 

 

 

Jan
24

Revolution 2012 ! Restez acteur de votre vie!

 « Prends-toi en main ,c’est ton destin »

Notre AVENIR est-il écrit ou bien sommes-nous maître de notre destinée?

Sur cette valeur fondamentale, deux écoles s’affrontent.

Les premiers se laissent porter par la vague, les seconds font tout pour façonner leur vie selon leur idéal.

Nous avons tous un destin,un parcours singulier à mener.

Face à lui,nous oscillons souvent entre sentiment d’impuissance et espérance fragile,d’autant plus que l’ambiance Générale est à la morosité et à l’inquiétude.

Comment prendre part de manière active à sa vie sans se laisser porter par les évènements ni tomber dans l’obsession du contrôle ?

Tout d’abord que pense-vous du destin?

Est-il écrit à l’avance?

Modelé par votre désir?

Car de votre réponse dépendra votre position face à la vie: spectateur ou acteur?

Victime ou adulte?

Selon les époques et les civilisations,la réponse n’a cessé d’évoluer entre ces deux extrêmes.

Dans l’antiquité Grecque, trois soeurs, les Parques étaient chargées de filer le destin des hommes.La notion de libre arbitre émerge avec les philosophes dont Aristote.

 

 

Inconscient et autoréalisation

 

En Chine,c’est une énergie universelle,le chi ,qui soumet à l’homme et la nature à ses mouvements souverains. En Inde la loi du karma façonne les êtres,de réincarnation en réincarnation.

Nos trois principales religions actuelles nous laissent la responsabilité de perdre ou de gagner notre salut sur terre ou dans l’au-delà. Mais ce sont toujours les Dieus qui tirent les ficelles,renforçant chez certains sentiments de ne pas avoir beaucoup de pouvoir ici-bas…

Tout comme la tentation de recourir à l’ésothérisme pour essayer d’orienter leur destin de façon plus favorable…

Du côté des Psys,c’est l’inconscient de l’homme et l’autoréalisation qui président à notre destinée.

C’est qui est sûr c’est que nous aspirons tous à prendre notre destin en main,nous en faisons même un objectif de réalisation personnelle. Mais ne sommes nous pas trop ambitieux dans cette recherche?

Dans notre modèle « activiste » occidental,la solution est dans le « faire »,véhiculant la croyance erronée que nous serions les seuls maîtres de notre destin.

A ce titre nombreus sont ceux qui se lancent dans une course poursuite interminable à la rechercha d’une maîtrise sur les choses et les êtres qui les entourent,pensant ainsi parvenir à prendre leur vie en main.

 

1)-Ne cherchez pas à contrôler ce que vous ne pouvez pas maîtriser: ce qui est extérieur,les autres,les problèmes,la souffrance.Acceptez le fait que vous passez à côté de certaines choses.

2)-Recentrez-vous sur ce que vous pouvez faire par vous même.

3)-Détachez-vous du besoin d’attendre tout des autres et recentrez-vous sur votre capacité à prendre soin de vous même: Faites pour vous-même ce que vous espérez que les autres feront pour vous.

4)-Au lieu de mettre l’accent sur vos problèmes,mettez-le sur vos capacités à les résoudre,par exemple: votre passé regorge de problèmes que vous avez résolus.

5)-Ne vous laissez pas hypnotiser par les souffrances de la vie mais au contraire,profitez-en pour examiner ce qu’elles ont à vous enseigner sur vous-même: quels besoins s’expriment par ces ressents négatifs?

6)-Pensez positivement: vu que nous provoquons souvent ce que nous redoutons ,apprenez à avoir un dialogue intérieur affirmatif et positif!

7)-Travaillez votre estime de soi:cela vous permettra d’avoir une vie plus proche de vos besoins et vos désirs…

 

Voulez-vous vraiment atteindre votre idéal?Cliquez ici sans tarder!

 

 


 

 

Déc
25

Le régime mental positif

« La formule sacrée du positivisme : l’amour pour principe, l’ordre pour base, et le progrès pour but. »

de Auguste Comte

 Une étude Américaine a révélé ceci de stupéfiant !

Après la diffusion de 3 reportages télévisés

qui montrent des accidents, catastrophes, etc….

La consommation d’anxiolytiques a progressé de 17 % en moyenne dans le pays.

Surprenant ?

Pas vraiment !

Pourquoi ?

Je suis comme tout le monde,

je passe une partie de mon temps à regarder la télévision.

Mais, …je fais très attention à un « danger » sournois,

mais – redoutable –

qui menace notre équilibre psychologique…

Je veux parler des images,

des informations qui vous nourrissent à flot de :

> Mauvaises nouvelles, > Catastrophes, > Crimes, conflits et autres…

La presse ne vit QUE par les mauvaises nouvelles.

C’est son fonds de commerce.

Pourtant, il y a chaque jour 1 000 000 000 de « bonnes nouvelles ». …

Mais les médias n’en parlent jamais.

Ce serait la fin de leur business.

Une page d’un journal qui démarre par :

– « Un Ouragan provoque des dégâts considérables à… » ou bien,

– « Hausse du chômage en décembre de XX % » …

Fait recette.

L’audience s’accroit,et leurs profits en parallèle.

En revanche, si un titre comme : –

« Hausse du nombre de créations d’entreprises en 2007 (c’est le cas !)

va faire un .. Bide !!!

– « Développement de plus de 30 % de « bons comportements » en matière de santé en France »

… serait un échec au de l’audience

. Ne tombez pas dans le piège !

Gardez votre libre arbitre.

Votre esprit subconscient s’imprègne de ces informations « polluantes ».

Ne soyez pas surpris si vous ne « filtrez » pas ces cohortes de mauvaises nouvelles,

de vivre dans la peur, le stress.

A partir d’aujourd’hui,

soyez TRÈS attentif(ve) à ce qui « entre » dans votre esprit.

Mettez-vous au : « Régime Mental Positif ».

Sélectionnez avec précaution,

– Les reportages télévisés

– Les sujets débattus

– Les articles

Prenez de la distance,

et surtout recherchez obstinément aussi les « bonnes nouvelles »,

car il y en a…

Dans quelques semaines,

vous vous sentirez apaisé(e),

plus serein(e) et surtout un mental de « Gagnant(e) ».

 

 Texte original du développement personnel club

 

 

Déc
13

Noel approche à grand pas!!!

 

« J’ai entendu les cloches de Noël-J’ai écouté les vieux chants familiers-Et leurs mots puissants et doux rappellent-Paix sur Terre aux hommes de bonne volonté! »

Henry Wadsworth Longfellow

Noel c’est une fête pour les enfants et toute la famille. C’est une façon de se réunir entre parents enfants,grands parents,oncles,tantes,neuveux,nièces…C’est un moment de partage et magique pour tout le monde n’est-ce pas?

Pour ceux qui son seuls ou qui vivent dans la solitude,il est temps de se faire des amis,ou encore dans un centre prévu pour cette occasion. il existe dans plusieurs villes de France.

Si vous êtes en mauvais terme avec votre famille ou vos proches,c’est un bon moment pour leur pardonner,ainsi vous êtes libérés de toute souffrance des deux côtés.

Cela vous fait oublier le passé et vivre le moment présent .Renouer renouvelle la confiance et la vie repart au plus belle.

« Pardonner,Renouer,Aimer,Aider=BONHEUR »

Il faut aussi se dire que Noel c’est le jour le plus magique de notre enfance. Nos enfants attendent tous les meilleurs cadeaux…

N’oubliez pas que tous les enfants aiment également les contes et les belles histoires.

Pour ma part je suis née à la campagne j’ai toujours apprécié les contes que ma grand mère nous racontais avant de se coucher chaque soir. Je n’hésitait jamais à réclamer un conte au cas où ma mamie a oublié et je disais avec rire »mamie racontes-nous ce soir plutôt une belle histoire pour mieux dormir car les histoires tristes me font faire des cauchemars ».

Vous voyez donc que les histoires ont une influence sur notre psychisme!

Voici mon message personnel à vous adresser:

Chers parents,

Vous n’avez qu’une seule envie, donner à votre enfant toutes les chances de se développer rapidement et de s’ouvrir au monde qui l’entoure.

Vous désirez qu’il développe ses sens et s’intéresse au monde qui l’entoure… L’importance des sons pour faire travailler l’imagination Rappelez-vous, lorsque vos parents vous racontaient une histoire, n’aviez-vous pas l’impression d’être transporté dans un autre monde ? Ne vous imaginiez-vous pas dans un univers fantastique ou féérique ?

Avez vous remarqué que l’on se sent bien plus « transporté » dans un monde imaginaire en écoutant une histoire qu’en visionnant un film en vidéo ?

Plus de sons, moins de vidéos

Réfléchissez, si votre enfant est guidé pas à pas, orienté dans le scénario du film, il n’a plus besoin de faire travailler son imagination, le travail à déjà été effectué pour lui par les scénaristes, il n’a plus qu’à suivre sans effort le déroulement de l’histoire proposée.

Par contre, faites-le écouter une belle histoire et vous le verrez réagir, poser des questions, être attentif aux bruits, à l’ambiance, aux voix et aux bruitages.

Pour ces raisons, nous vous proposons un pack éveil de 10 histoires et fables, contées et sonorisées pour vous afin de stimuler les sens et l’imagination de votre enfant.

 

Histoires et contes pour Vos Enfants

 

 

Je vous invite à visionner cette vidéo et écouter cette chanson à tout moment pour un moment de tendresse!

 

 

Je vous propose également une offre exceptionnelle et plus complète pour toute la famille!!!

Ca vaut vraiment le détour!

Voici un extrait du message du club positif pour vous.

 

Mon papa-Ma maman-ne m’ont jamais raconté d’histoires!

« Tout se joue avant 6 ans », déclare un best-seller mondial.

Il est vrai que les histoires que

vos enfants écoutent peuvent les influencer à vie.

Et qu’il est triste de se coucher

sans écouter une belle histoire qui nourrit de beaux rèves!

Or noël approche à grand pas…

A cette période, rien n’est plus beau

que le regard émerveillé des enfants, n’est-ce pas?

Aujourd’hui, je vous propose d’illuminer

leurs yeux encore davantage,

en leur offrant un CD contenant des magnifiques contes et histoires.

Vos enfants, petits-enfants, neveux, nièces

et filleuls n’auront qu’à appuyer sur un bouton

 

contes et histoires du club positif ici

 

pour être emportés dans un monde de rêve

Un moment de calme et de tendresse à savourer en famille,

où vous le voulez, quand vous le souhaitez.

Le temps d’une histoire, oubliez l’ordinateur et la télévision,

les enfants qui chahutent et retrouvez le calme douillet de votre foyer.

Et même quand les décorations de noël seront rangées,

sachez que les histoires développent l’imagination des enfants

et leur apprennent à affronter les difficultés de la vie.

Evadez-vous, retombez quelques instants en enfance

et pensez aux moments magiques qui attendent votre famille.

 

PS. « Il n’y a pas de meilleure université

que les histoires qu’entendent les jeunes enfants ».

Écoutez donc une de ces histoires:

 

Contes et histoires du club positif ici

 

« L’enfance c’est de croire qu’avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée ».

André Laurendeau

 

 

 

Page 1 sur 212