Archives de l’étiquette : tabac

Juin
08

Libérez vous du tabac avec le spray buccal Malta Puff

Vous voulez arrêter de fumer mais vous ne sautez pas le pas
Vous y pensez régulièrement mais vous laissez pour le lendemain. Pourtant, un jour sans tabac est déjà un jour de gagné pour votre santé et votre bien-être. Le tabac, un fléau, une dépendance tout aussi dangereuse que celle a l’alcool.

Malheureusement beaucoup de personnes se sentent seules face à l’ampleur de la tache, elles ont peur de ne pas réussir a arrêter…pourtant il faut bien commencer un jour. Et a tout ceux qui ont arrêté et rechuter, il faut dire que la bataille est perdue mais pas la guerre. Il faut se battre et persévérer.

 Pour vous aider a arrêter il existe différentes méthodes qui peuvent être comportementales, a base de médicaments ou de substituts nicotiniques.

 Pour en savoir plus visitez notre site malta puff

 

Je vous invite à visionner cette vidéo pour une meilleure illustration de maltapuff

 

Malta puff n’est pas tout ça, mais il regroupe un peu tout ça. Malta puff est un spray buccal fabriqué a base d’huiles essentielles pour arrêter de fumer en douceur. C’est un produit 100% naturel, sans aditifs. Il est très efficace et vous pouvez être sevrés en une semaine approximativement (tout dépend de votre dépendance au moment ou vous arrêtez).

Ce produit ne contient ni nicotine ni médicaments et ne cause donc pas d’effets secondaires. Le procédé est simple: a chaque envie de cigarette remplacez celle-ci par un spray dans la bouche. L’envie de fumer disparaîtra tout de suite. Dés que vous commandez votre spray, un guide complet vous est livré avec des conseils et un journal de bord. Vous êtes suivis par email, et l’équipe est disponible pour répondre a toutes vos questions et vos doutes.

 

 http://www.maltapuff.fr

 

Comment fonctionne malta puff:

 

Les huiles essentielles agissent simultanément et stoppent l’envie de fumer. Les principes actifs des huiles sont captés par les papilles gustatives et par les cellules nerveuses olfactives , elles agissent donc directement sur les récepteurs neuro-chimiques du cerveau du fumeur, paralisant ainsi son envie de fumer.

Malta puff s’utilise pour arrêter de fumer (il faut suivre une méthode spécifique avec un nombre de spray défini par jour) ou Malta Puff peut être utilisé pour diminuer ou contrôler la cigarette . Si vous ne voulez pas arrêter définitivement ou si vous voulez juste diminuer votre consommation quotidienne ce spray va vous aider a diminuer en attendant de sauter le pas, d’être totalement sur.

Comme pour toutes les méthodes actuellement sur le marché, la motivation reste importante, et vous devez prendre cette décision de façon sérieuse.

 

Changez enfin de vie, libérez vous d’une dépendance qui vous fait la vie impossible, économisez votre argent et surtout préservez votre santé!

 

Si vous désirez commander le produit ou en savoir plus, vous le trouverez sur le site internet cliquez ici

 

 

 

Mar
09

Addiction et dépendance : comment s’en sortir ?

Qu’elle soit liée à un produit (alcool, tabac, cocaïne, médicaments…) ou à un comportement (nourriture, jeux, shopping, sport), l’addiction nécessite une prise en charge spécialisée. Elle est avant tout une maladie.

 1-) Les drogues entrainent des modifications du cerveau

Nous ne sommes pas tous égaux devant les drogues, de nombreux facteurs entrent en jeu.

Dans un premier tempsparle des addictions, il faut distinguer trois choses :

l’usage (la prise récréative d’une substance, sans recherche préalable),

l’abus (la prise répétée et effective)

et enfin la dépendance ou prise addictive (le dérèglement du comportement qui mène à la pathologie : la toxicomanie).

« Quelles que soient les drogues, lorsqu’il y a dépendance c’est qu’il y a eu une modification de la sécrétion des hormones dans le cerveau, explique le Dr William Lowenstein, médecin addictologue.

Car il ne faut pas oublier que les drogues les plus efficaces sont celles sécrétées par notre cerveau !

 » Les drogues entraînent donc une modification du fonctionnement normal du cerveau, qui se retrouve alors dépendant. « 

Les deux drogues licites, le tabac et l’alcool, font des millions de morts par an dans le monde !

Chaque année, le tabac tue près de 7,55 millions de personnes dans le monde, et l’alcool 5 millions.

En France, le tabac entraîne la mort de 100 000 personnes par an, contre 260 environ pour l’héroïne.

La priorité est donc l’addiction au tabac et à l’alcool qui concerne beaucoup plus de personnes.

Comment devient-on « addict » ?

On ne devient pas dépendant par hasard.

Plusieurs facteurs entrent en jeu : les gènes mais aussi l’environnement ou l’éducation.

« En terme de vulnérabilité génétique, c’est le système dopaminergique du cerveau qui entre en jeu.

Il peut être plus sensible et réceptif aux drogues et donc entraîner plus rapidement une dépendance.

Mais attention, il ne faut pas confondre vulnérabilité et fatalité !

Car une prédisposition génétique ne signifie pas qu’on sera forcément « addict ».

L’environnement, la culture ou encore l’histoire personnelle, font qu’on sera ou non en contact un jour avec une substance potentiellement addictogène », explique le Dr Lowenstein.

Si ce premier contact avec la drogue entraîne un effet positif, un soulagement ou même simplement une amélioration du sommeil, il y a un risque de répétition de la prise de la substance et donc d’addiction du cerveau.

2)- Il faut distinguer usage et perte de contrôle de la consommation

L’alcool, le tabac, le cannabis, la cocaïne, l’ecstasy, l’héroïne, mais aussi les médicaments, sont tous des produits potentiellement addictifs.

La définition d’un produit addictif est qu’il contient des substances psychoactives, qui vont donc perturber le fonctionnement normal du cerveau, à court terme dans un premier temps, définitivement lorsqu’il y a dépendance.

Il est évident qu’il existe des niveaux différents de dangerosité dans ces produits, mais tous entraînent le même chemin vers la dépendance :

1. Une perte de contrôle de la consommation.

2. Une recherche du produit malgré les conséquences négatives sur la vie et la santé.

3. Un besoin d’augmenter les doses.

4. Un état de manque à l’arrêt. L’addiction est une maladie du cerveau et non un manque de volonté ou une faiblesse comme elle a longtemps été considérée.

« L’addictologie est une médecine récente mais qui est importante car elle prend en compte tous les aspects de la maladie.

Le cerveau ne fonctionne plus normalement et de nombreux aspects de la vie de l’individu en sont perturbés : vie sociale, sommeil, alimentation, finances, etc. La maladie qu’est la dépendance détruit la vie du dépendant », explique le Dr Lowenstein.

Pour voir l’intégralité de cet article suivez ce lien

 

TRAVAIL A DOMICILE! Cliquez ici

 

Août
04

Le tabac c’est fini!

Les cigarettes contiennent plusieurs produits nocifs et toxiques pour nous les humains

Vous aimeriez arrêter de fumer, et vous avez bien raison.
Sans parler des problèmes cardiaques, sexuels et des cancers, regardons simplement lorsque vous fumez ce que vous inhalez.Regardez tout simplement l’image ci-dessus.

« Chaque année, 500.000 européens
meurent parce qu’ils fument »

Votre coeur bat chaque jour 10.000 fois plus que celui d’un non-fumeur.

Arrêtez de fumer, et vous retrouverez énergie et santé.

http://club-positif.com/psp/produits/item/92a117024

Beaucoup de ces produits sont cancérigènes. D’autres sont simplement toxiques.

Résultat?

  • Fatigue
  • Toux du matin
  • Manque de résistance
  • Impuissance/frigidité
  • Teint gris dû au rétrécissement des vaisseaux sanguins
  • Douleur dans le bras gauche
  • Rhumes et grippes plus fréquents
  • Enfants prématurés et allergiques, insuffisances respiratoires
  • Difficulté dans les sports d’endurance

Vous fumez ou vous connaissez quelqu’un qui fume.Comment faire pour arrêter?Il faut savoir que le fumeur doit décider lui même d’arrêter ou non,la décision n’appartient qu’à lui seul.Les proches peuvent seulement l’aider dans sa démarche.

Ils existent plusieurs méthodes sur le marché, plus ou moins efficaces.Les effets secondaires se font ressentir sur certaines méthodes,par exemple:anxiété, irritabilité…

Gardez surtout motivation de vouloir s’arrêter de fumer!

Dites-vous bien que vous avez plusieurs bonnes raisons d’en finir avec la cigarette.

Voici un petit témoignage d’une personne qui a arrêté définitivement avec le tabac.

Et comment se sentent ceux qui arrêtent de fumer?

 « J’ai arrêté de fumer il y a 6 mois et je me sens depuis un homme différent »
« Je me sens rajeunie depuis que j’ai cessé de fumer »
« Je n’aurais jamais imaginé à quel point c’est génial d’être débarrassé du tabac »
« Mes collègues et mes amies me disent que j’ai rajeuni de 10 ans »
« Mes problèmes de santé ont disparu les uns après les autres » 

Comme tous ceux qui témoignent, vous aussi vous pouvez devenir un
NON-FUMEUR. Vous pouvez retrouver votre énergie, votre mémoire, votre vitalité.

Pour en savoir plus la réponse est ici:

http://club-positif.com/psp/produits/item/92a117024