«

»

Oct
28

Transformez votre pensée en vitalité

« Ce sont les pensées d’un homme qui détermine sa vie »

Marc Aurèle

 

Si en ce moment vous êtes fatigué(e) et plutôt à plat, vous aurez sûrement du mal à croire ceci : vous avez été “construit(e)” pour jouir pleinement de la vie dans un bien-être du corps et de l’esprit.

Difficile à croire ! Cela veut dire que, normalement, l’état de santé devrait être votre état naturel !

Question:

Est-ce que c’est votre cas aujourd’hui d’être à plat physiquement et moralement?

Si oui, pas de panique des solutions existent pour vous aider à retrouver le bon pied,le bon oeil et vous ferez le plein d’énergie et de bien être.Et enfin vos maux ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Comment chasser la maladie et prolonger la vie

1- Adoptez des pensées positives

Décrivez les mauvaises pensées qui vous détruisent.Chassez-les et remplacez avec des pensées qui vous font du bien. Par exemple,au lieu de dire:

-je me sent mal -je n’y arriverai jamais

-je suis nul…

Remplacez par:

-je me sent super bien

-je veut y arriver absolument par tous les moyens

-Je crois en moi…

2-Donnez-vous une bonne image vis à vis de vous même

-Je m’accepte tel que je suis -je cherche à m’améliorer chaque jour

-je fait confiance en moi

3-Fixez-vous un but précis

Au lieu de vous focaliser sur vos soucis,pensez à faire quelques choses nouvelles(une femme de sa vie,se marrier,avoir des enfants,chercher un nouveau travail qui me plait,mes prochaines vacances,ouvrir une entreprise,acheter une maison de vos rêves…).Ayez l’esprit ouvert à des idées nouvelles.

« La pensée est une force créatrice »

Sachez qu’à l’intérieur de notre esprit une force existe qui peut nous aider surmonter toutes les épreuves de la vie.

Donc je vous conseille d’utiliser cette force sans modération dans votre vie. Fréquentez des personnes enthousiastes.

Regardez une vidéo ou un film marrant,comique…qui vous fait oublier le reste. Le rire fait partie de secrets de gens heureux.

Lisez des livres que vous aimez,des poèmes…

Je vais vous parler de moi au sujet de poème. J’ai perdu mon fils de 16ans il y a 11 mois et 9 jours précisément.

Je vous partage un des poèmes qui m’ont beaucoup aidé pour surmonter cette épreuve difficile.

 

Je suis seulement passée de l’autre coté.

Je suis moi, tu es toi

Ce que nous étions l’un pour l’autre,

Nous le sommes toujours

Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné

Parle-moi comme tu l’as toujours fait

N’emploie pas un ton différent

Ne prends pas un air solennel ou triste

Continue à rire

De ce qui nous faisait rire ensemble

Prie, souris, pense à moi, prie avec moi

Que mon nom soit prononcé à la maison

Comme il l’a toujours été

Sans emphase d’aucune sorte,

Sans une trace d’ombre

La vie signifie toujours

Ce qu’elle a toujours signifié

Elle est ce qu’elle a toujours été :

Le fil n’est pas coupé

Pourquoi serai-je hors de ta pensée ?

Simplement parce que je suis hors de ta vue ?

Je ne suis pas loin,

Juste de l’autre côté du chemin…

Tu vois, tout est bien …

Tu retrouveras mon cœur,

Tu en trouveras les tendresses épurées.

Essuie tes larmes Et ne pleure pas si tu m’aimes.

 » Ne pleure pas si tu m’aimes « 

Je tiens à remercier au passage mes amis qui m’ont envoyé ce poème.

 

Vous avez aimé ce poème?

Je vous invite à lire un livre passionnant!

C’est gratuit pour vous!Cliquez ici pour le télécharger

Daneuilie

 

H’hésitez surtout pas à me laisser vos commentaires,merci.